Communiqués de presse

Archives 2007 - 2006


La SNEP s’introduit à la Bourse de Casablanca.

07-11-2007

    

07-11-2007

La SNEP, Société Nationale d’Electrolyse et de Pétrochimie, filiale de Ynna Holding, et opérateur historique dans le secteur de la chimie, a opté pour une introduction en Bourse. Avec cette nouvelle valeur, la Bourse de Casablanca comptera désormais 70 sociétés cotées.

Cette introduction se fera par la cession de 35 % du capital de l’entreprise, soit 840 000 actions offertes au public au prix de 1 250 MAD par action. Le montant global de l’opération est donc de 1 050 000 000 MAD.

La période de souscription s’est étalée du 22 au 26 octobre 2007, avec clôture par anticipation le 23 octobre 2007. Les résultats techniques de cette opération ont révélé la participation de 122 169 souscripteurs de 18 régions et de 29 nationalités différentes et ce, pour un montant souscrit de 92 740 946 087 MAD.

Pour ce qui est de la cotation de la valeur SNEP, elle se fera sur le Marché Principal, en mode « continu » dans le secteur d’activité « chimie ». Elle aura pour ticker « SNP » et pour code « 10 500 ».

En guise d’accueil officiel, la Bourse de Casablanca a organisé ce mercredi 07 novembre 2007, la cérémonie de première cotation en bourse de la valeur SNEP.

Télécharger les résultats tehniques- du 07-11-2007 (Français)



Télécharger le Communiqué de Presse

La SNEP obtient le visa du CDVM pour s'introduire en Bourse.

11-10-2007

    

11-10-2007

Casablanca, 11 oct (MAP) - La Société nationale d'électrolyse et de pétrochimie (SNEP), filiale du groupe Ynna Holding Chaâbi, a obtenu le visa du Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM) pour s'introduire en bourse.

Cette introduction en bourse se fera par voie de cession d'un maximum de 35 pc du capital de la SNEP, a indiqué son directeur général M. Mohamed Ragba, qui présentait les modalités et le calendrier de cette opération, mercredi soir à Casablanca.

Les souscriptions se dérouleront du 22 au 26 octobre et porteront sur 840.000 actions pour une fourchette de prix indicative comprise entre 1.150 et 1.250 DH l'action, a-t-il précisé, ajoutant que cette ouverture de capital devrait apporter à la société une manne variant entre 966 millions DH et 1,05 milliard DH.

Selon le directeur général de la SNEP, ces recettes seront investies dans des projets structurants visant notamment le repositionnement de ce groupe et l'amélioration de sa capacité compétitive.

La première cotation de l'action SNEP est prévue pour le 7 novembre prochain, selon M. Ragba. La Société nationale d'électrolyse et de pétrochimie est actuellement leader de l'industrie de transformation des matières plastiques au niveau national.

Créée à Mohammedia en 1973, elle a démarré ses activités en 1977 avant d'être rachetée dans le cadre de sa privatisation par Ynna Holding en 1993.

(MAP)




Télécharger le Communiqué de Presse
-Clôture anticipée SNEP- du 23-10-2007
(Français)


Télécharger le Communiqué de Presse
-OPV SNEP- du 17-10-2007
(Français)


Télécharger le Communiqué de Presse
-SNEP- du 10-10-2007
(Français)


Télécharger le Dossier de Presse (Français)



Télécharger le Communiqué de Presse

Aïn Soltane, légère.... naturellement!.
28-06-2007

    

28-06-2007

LES EAUX NATURELLES EMBOUTEILLEES, UN MARCHE EN PLEIN DEVENIR.

Le développement des eaux embouteillées est un phénomène mondial. Pour des raisons objectives de goût, d’hygiène, de sécurité, mais aussi pour des raisons liées au style de vie, les consommateurs se tournent massivement vers les eaux embouteillées.

Les Marocains, essentiellement pour des raisons de pouvoir d’achat, se sont orientés plus tardivement vers ce mode de consommation. Aujourd’hui, la consommation par personne et par an est d’environ 7 litres. Ce chiffre est à rapprocher des 200 litres par an consommés par les Italiens, les champions d’Europe en la matière.

Le Groupe Miloud Chaâbi, déjà introduit dans le monde de la grande consommation, en particulier alimentaire, avec sa chaîne d’hypermarché Asswak Assalam, vient aujourd’hui encore développer ce marché avec le lancement d’une nouvelle eau de source naturelle « Aïn Soltane ».



AÏN SOLTANE, UNE EAU DE SOURCE EXCEPTIONNELLE.

L’eau est un produit alimentaire noble et unique. Elle est la source de la vie. Pour entrer dans ce marché exceptionnel, il fallait vraiment un produit exceptionnel. C’est le cas avec Aïn Soltane.

D’où vient l’eau Aïn Soltane ?
Aïn Soltane est une eau puisée et mise en bouteille directement à sa source, à Imouzzer Kandar (à 30 km de Fès et à quelques kilomètres d’Ifrane), porte du Moyen Atlas et région réputée pour l’abondance et la qualité de ses eaux : « le pays des bois et des sources ». Une région préservée de l’industrialisation et de la pollution.

Quelles sont les propriétés d’Aïn Soltane ?
Aïn Soltane est une eau de source naturelle d’une grande qualité au goût léger et agréable. Elle apporte la juste teneur en Magnésium (44mg/l),calcium (70mg/l) et bicarbonates (402 mg/l), ce qui en fait l’eau idéale pour l’organisme, et sa faible teneur en sodium (4 mg/l) la rend parfaitement adaptée aux problèmes d’hypertension, de plus en plus fréquents. C’est par excellence l’eau qui vous aide à surmonter tous les petits stress de la vie quotidienne. L’eau de source naturelle Aïn Soltane convient à toutes les consommations

À quelles attentes répond Aïn Soltane ?
Aïn Soltane, est une eau légère dotée d’une douceur particulière qui répond parfaitement à ce qu’attendent aujourd’hui les Marocains :
- une préférence pour une eau légère, sans arrière-goût,
- une eau naturelle, qui est une garantie d’hygiène et de sécurité,
- une eau aux propriétés bénéfiques, en particulier par ses apports en minéraux,
- une eau d’origine, authentique, dont on sait d’où elle vient.

Un packaging révolutionnaire
La bouteille Aïn Soltane allie fonctionnalité et élégance. Sa forme aux rondeurs subtiles lui confère une prise en main aisée. Aïn Soltane s’affiche en rouge parée d’une étiquette transparente. Un concept innovant totalement en rupture avec les codes classiques, une première au Maroc.

Une gamme complète pour tous les types de consommation
Aïn Soltane est disponible aujourd’hui sur la marché marocain avec les formats 1,5 L et 50 cc. Le développement de la gamme est prévu à court terme.

POUR UNE EAU EXCEPTIONNELLE, DES MOYENS EXCEPTIONNELS.

Pour produire et commercialiser Aïn Soltane, le Groupe Miloud Chaâbi à créé la Société des Eaux Minérales Al Karama, et l’a dotée de tous les moyens humains, technologiques et financiers pour mener à bien sa mission.
- Un investissement industriel de plus de 80 millions de dirhams, dans un outil de production unique au Maroc
- Des installations de dernière technologie et une unité de production entièrement automatisée qui lui permettent de capter et embouteiller l’eau directement à la source, afin de préserver intactes toutes ses qualités, depuis la source jusqu’à la table du consommateur.
- Des ressources humaines qualifiées dont l’effectif est actuellement de 150 pour arriver à 300 d’ici les 3 prochaines années.
- Un investissement commercial de grande envergure, avec en particulier un parc de véhicules entièrement dédiés.

Un investissement marketing et communication à la hauteur des ambitions de Aïn Soltane.
Aïn Soltane bénéficiera dès son lancement d’une campagne de communication d’envergure : télévision, presse, radio et affichage. Tous les moyens seront mis en oeuvre pour faire connaître à tous les Marocains les vertus exceptionnelles de cette eau de source naturelle : Aïn Soltane est une eau légère qui allège tous les petits stress de la vie quotidienne.

Le Groupe Miloud Chaâbi : la volonté du leadership Le fait d’avoir choisi l’eau pour son entrée dans la production alimentaire n’est pas le fait du hasard. Il s’agit en effet du produit le plus précieux,le plus fragile mais aussi le plus difficile, dans un marché encore largement à créer.
C’est toute la philosophie du Groupe Miloud Chaâbi qui se manifeste ainsi : agir en précurseur et non en suiveur en se positionnant dès le départ comme un acteur majeur du marché.

YNNA Holding



Télécharger le Communiqué de Presse

Ryad Mogador Agdal: Nouveau complexe touristique à Marrakech.
15-06-2007

    

15-06-2007

Le ministre, accompagné notamment du wali de la région de Marrakech-Tensift-Al Haouz, Mounir Chraïbi et du président du Ynna Holding, Groupe Chaâbi, Miloud Chaâbi a effectué par la suite une visite dans les différentes dépendances de ce complexe touristique et résidentiel (catégorie 5 étoiles) réalisé à un investissement global estimé à 1 milliard de DH.

Etalé sur une superficie de 8,5 ha dans la nouvelle zone touristique de l'Agdal, cette nouvelle unité touristique comprend, entre autres, 700 chambres et suites de haut standing, chambres pour handicapés, des boutiques, des piscines en plein air, des piscines couvertes chauffées, une salle de fitness, un centre de balnéothérapie, des restaurants et un Centre SPA.


Ce complexe touristique comprend, en outre, un Palais des Congrès, qui sera opérationnel à compter de 2009, d'une capacité de 3.800 places avec une salle plénière de 1.800 places, 20 salles de réunion de 10 à 600 places et un hall d'exposition d'une superficie de 1.500 m2.
Ce projet, qui offre 800 emplois permanents, a été réalisé en trois tranches avec la réalisation de 250 chambres et suites dans le cadre de la première tranche, alors qu'une deuxième tranche s'achèvera en septembre prochain avec la création de 450 autres chambres. La troisième tranche concernera la construction du Palais des Congrès.


S'exprimant lors d'un point de presse tenu par la même occasion, Miloud Chaâbi a fait savoir que ce projet constitue une valeur ajoutée pour le secteur touristique dans la cité ocre, notant que ce projet s'inscrit dans le cadre des efforts visant la promotion du tourisme national et l'attraction de 10 millions de touristes à l'horizon 2010.
Il a, en outre, annoncé l'ouverture durant la période 2007- 2009, d'une série d'hôtels (catégories : 3, 4 et 5 étoiles) dans plusieurs villes du Royaume notamment, Marrakech, Agadir, Tanger, Casablanca, Essaouira, Benslimane, Fnideq et Imouzzar.



YNNA Holding



Télécharger le Communiqué de Presse

Groupe Miloud Chaâbi - ONCF :Un partenariat sur les rails, pour la revitalisation de l’industrie ferroviaire.
30-05-2007

    

30-05-2007

Cette cérémonie a été marquée par la présence de Monsieur Karim GHELLAB Ministre de l’équipement et du transport, Monsieur Rabie LKHLIE Directeur Général de l’ONCF et Monsieur Miloud CHAABI Président fondateur du groupe du même nom. .

Ce premier produit répond à un marché de 704 MILLIONS de dirhams concernant la production de 340 wagons que la SCIF s’est engagé à fournir au réseau ferroviaire nationale suite à un appel d’offre lancé en 2005 par L’ONCF et auxquels ont participés des pays Européens tels que l’Espagne, la Belgique et L’Allemagne..


De plus ce partenariat Public-Privé exemplaire a comme ambition de contribuer efficacement à la relance de l’industrialisation du chemin de fer dans le Royaume, qui a traversé un cycle d´activité difficile lors de la dernière décennie. Cette alliance stratégiquement pertinente prévoit dans ce projet la création de 180 emplois directs sur une période de 30 mois et des milliers de nouveaux postes dans la sous-traitance industrielle du pays.


C´est, en effet, principalement par la coopération entre ces réseaux et grâce à une politique volontariste que sedessinera l´avenir du système ferroviaire marocain et que se détermineront les coopérations industrielles les plus stratégiques.


Pour rappel La SCIF (société chérifienne d’industrie ferroviaire) est aujourd’hui majoritairement détenue par YNNA HOLDING Groupe Miloud CHAABI suite à une acquisition ficelée en 2006. L’ONCF (office national des chemins de fer) quant a elle, conserve 20% du capital.


YNNA Holding



Télécharger le Communiqué de Presse

Aïn Soltane ! Le choix vertueux du groupe Miloud CHAABI.
16-05-2007

    

16-05-2007

Le printemps 2007 est là, Aïn Soltane est bel et bien au rendez-vous ! Cette fabuleuse eau de source naturelle au packaging glamour commence à investir les rayons de tous les commerces au Maroc.

Aïn Soltane est une eau de source naturelle lancée en 2007 par la société des eaux minérales Al KARAMA, première filiale agroalimentaire du groupe Miloud CHAABI.

Aïn Soltaneest une eau puisée et mise en bouteille directement à sa source -afin de préserver intactes toutes ses qualités- aux portes du moyen Atlas, dans la province de Sefrou (Région de Fès Boulmane, réputée pour l’abondance et la qualité de ses eaux).

Aïn Soltane, une eau au goût du jour Légère et douce grâce à sa faible teneur en sodium, Aïn Soltane est riche en magnésium, calcium et bicarbonates, des éléments naturels dédiés au bien être physique et moral. C’est par excellence l’eau qui au quotidien aide à surmonter les petits stress.


Aïn Soltane, un design unique La bouteille Aïn Soltane allie fonctionnalité et élégance. Sa forme aux rondeurs subtiles lui confère une prise en main aisée. Pour jouer à plein l’eau tendance, Aïn Soltane s’affiche en rouge parée d’une étiquette transparente. Un concept totalement en rupture avec les codes classiques !

Aïn Soltane, bien dans sa peau 1,5 l et 50 cl sont les contenances judicieuses qu’a choisi Aïn Soltane dans un premier temps pour se glisser via les différents circuits de distribution (grandes surfaces, commerces de proximité, cafés, hôtels, restaurants, salles de sports, spas)…

Aïn Soltane, sur la bonne voie La société des eaux minérales Al Karama a démarré la commercialisation de Aïn Soltane en mars 2007. Cependant elle entend couvrir très prochainement l’ensemble du territoire national.


YNNA Holding



Télécharger le Communiqué de Presse

YNNA Holding -Groupe Miloud Chaâbi- : 3 grands projets pour la capitale du Souss !
20-04-2007

    

20-04-2007

La cérémonie de lancement des travaux (pose de la première pierre) pour la réalisation d’une ECOLE HOTELIERE D’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR et d’une CITE UNIVERSITAIRE CHAABI aura lieu à Agadir le 20 avril 2007 à 15H30.

YNNA HOLDING -Groupe Miloud chaabi- célébrera également le même jour à partir de 16 H, l’inauguration officielle de l’hypermarché ASWAK ASSALAM Agadir.

Prendront part à cet événement, le Président Fondateur d’Ynna holding- M. Miloud Chaâbi et ses collaborateurs. Les représentants des autorités locales et les élus. Cette visite officielle sera honorée par la présence de M. Mohamed El Yazghi, Ministre de ‎l'Aménagement du territoire, de l'eau et de l'environnement, M. Rachid El FILALI Wali de la région Souss Massa Draa, Gouverneur d’Agadir et d’Ida Outanane, M. Tarik KABBAJ Président de la commune Urbaine d’Agadir ainsi que d’autres personnalités. Ces trois projets d’envergure s’inscrivent dans le cadre de la dynamisation de la région du Souss Massa Drâa, dont le développement est prioritaire pour le tourisme national. Ces différents projets permettront la création de 1000 emplois directs. Le budget d’investissement global s’élève à 500 millions de dirhams.

Télécharger le communiqué de presse
"investissements de YNNA Holding à Agadir" (Arabe)


Télécharger le communiqué de presse
"investissements de YNNA Holding à Agadir" (Français)


Déroulement du cérémonial

1- La cérémonie de lancement des travaux (pose de la première pierre) pour la réalisation d’une "Ecole Hôtelière d’Enseignement Supérieur" et d’une "Cité Universitaire Chaâbi" aura lieu à Agadir le 20 avril 2007 à 15H30.

Télécharger le Complément d’information
"Ecole Hôtelière d'Enseignement Supérieur"


Télécharger le Complément d’information
"Cité Universitaire Chaâbi"


2- Ynna Holding -Groupe Miloud chaâbi- célébrera également le même jour à partir de 16 H, l’inauguration officielle de l’hypermarché "Aswak Assalam Agadir".

Télécharger le Dossier de Presse
"Aswak Assalam Agadir" ( Arabe)


Télécharger le Dossier de Presse
"Aswak Assalam Agadir" (Français)


YNNA Holding



Télécharger le Communiqué de Presse

YNNA Holding-Groupe Miloud Chaâbi-Investit 3 milliards de dirhams à Laâyoune
03-03-2007

    

03-03-2007

Monsieur Miloud Chaâbi -Président fondateur de YNNA Holding a annoncé vendredi 2 mars 2007 lors d’un point presse -où il a rencontré les représentants de la presse locale et nationale accréditée à Laâyoune- l’investissement de 3 milliards de DH dans la zone touristique de FOUM EL OUED.

 

Ces nouveaux investissements de Ynna holding se déclineront en 3 volets :

 

Promotion immobilière : Construction de 10.000 logements allant du milieu de gamme au haut standing.

 

Promotion touristique : construction de 3 hôtels dans la commune de « Foum el Oued », sur une superficie de 300 ha.

 

Commerce et services : construction d’un hypermarché  de l’enseigne Aswak Assalam, permettant la création de 800 emplois permanents, directs et indirects. Des milliers d’autres emplis seront générés grâce à ce projet.



YNNA Holding



Télécharger le Communiqué de Presse

Promesse tenue !!!Tanger inaugure son 1er Hypermarché ASWAK ASSALAM
12-01-2007

    

12-01-2007

L'inauguration du nouvel Hypermarché ASWAK ASSALAM TANGER

Le vendredi 12 Janvier 2007 à 16H00

Télécharger le communiqué de presse




YNNA Holding



Télécharger le Communiqué de Presse

جي بي سي للكـارطـون تستثمــر 120 مليون درهم

03-01-2007

    

03-01-2007

رفعت مجمـوعة "يينـا" المملوكة من طرف ميلود الشعبي رأسمال فرعها "جي.بي.سي للكرطون" من 60 مليون درهم الى 180 مليون درهم، وترمي هذه الزيادة الى تمويـل مشروع توسعة الوحـدة الجديدة لتصنيع الكارطون بالمحمدية. وستمكن هذه العملية بالإضافة الى وحدات ايت ملول والقنيطرة، مجموعة "يينا" من ريادة القطاع بدون منازع ورفع حصة السوق الى 55% بعد ان كانت لا تتعدى 35 %قبل هذا الإستثمار. وعلى غرار أغلب استثمـارات المجموعة، فإنها ستتم باعتمادات ذاتية صرفة تقدر ب 120 مليون درهم، لتلتحق بالإستثمـارات الضخمة التي دخلتها المجموعة خلال المدة الأخيرة بقطاعات السكن والفندقـة والصناعة والتوزيع. وحدة تصنيع الكارطون بالمحمديـة أقيمت على مساحة 18 هكتارا منها 4 هكتارات مغطـاة وتنتج 120 الف طن سنويـا تخصص 20% منها للتصدير.


يومية المساء



Télécharger le Communiqué de Presse

YNNA Holding : 6 filiales cotées d’ici 2009.
14-12-2006

    

14-12-2006

- Communiqué de presse -

YNNA Holding
-Groupe Miloud CHAABI- annonce 6 introductions en Bourse de Casablanca


Le 12 décembre 2006. Monsieur Miloud CHAABI, Président de Ynna Holding, a déclaré lors d’une conférence de presse tenue ce matin à Casablanca, que son groupe compte introduire six filiales en bourse. Ainsi, il est prévu en 2007 de procéder à l’introduction en bourse de Chaabi lil iskane et de SNEP, en 2008 de Super Cérame et de Dimatit et en 2009 de GPC et de SCIF.
YNNA Holding En réponse à plusieurs questions posées par l’assistance, venue nombreuse à cette occasion, Monsieur Miloud Chaabi a rappelé les valeurs fondamentales de Ynna Holding : développement continu, transparence de la gestion, bonne santé financière et consolidation du volet social représenté par la Fondation Miloud Chaabi. M. Miloud Chaabi a rappelé notamment le développement de Ynna Holding à l’international, marqué par le récent investissement d’un milliard de dollars aux Emirats Arabes Unis, ainsi que la présence du groupe à travers plusieurs filiales entre autres en Egypte, en Tunisie, en Jordanie et en Afrique Subsaharienne.

Infos sur les filiales en question :

CHAABI LIL ISKANE :
C’est le fruit de plus 55 années de savoir-faire. C’est en 2001 que toutes les sociétés de promotion immobilière et de construction de Ynna Holding ont été regroupées sous la houlette de Chaabi lil iskane.
Capitalisant sur l’expertise du Groupe, par la qualité de ses matériaux et par un patrimoine foncier judicieusement exploité, Chaabi lil iskane occupe aujourd’hui une place de leader offrant dans les délais et à des prix compétitifs, des constructions obéissant aux normes de qualité les plus strictes en la matière et adaptées aux besoins de chaque type de clientèle.
Parmi ses importants chantiers, la réalisation d'un vaste programme immobilier de 40 000 logements à travers plusieurs villes du Royaume.

SNEP :
C’est l’unique producteur de matière plastique au Maroc. Entreprise créée à Mohammedia en 1973, la Société Nationale d’Electrolyse et de Pétrochimie (SNEP) démarra sa production en 1977 avant d'être rachetée dans le cadre de sa privatisation par Ynna Holding en 1993.
Producteur de PVC, de compound, de soude, de chlore, d’eau de javel et d’acide chlorhydrique, SNEP est le seul producteur national de matière plastique. Certifiée ISO 9001 Version 2000, cette vaste industrie pétrochimique est à l'origine de la création de plusieurs autres filiales du Groupe. Détenant plus de 90% de part de marché pour le PVC au Maroc, SNEP exporte également ses produits en Angleterre, en Espagne, au Portugal, en Egypte, en Tunisie et en Afrique sub-saharienne.

SUPER CERAME :
C’est le plus grand producteur de carreaux céramiques au Maroc. Faisant d’un art traditionnel séculaire, une industrie de qualité, Super Cérame, spécialiste dans la fabrication et la commercialisation de revêtement pour sols et murs est la seule entité en Afrique à produire de la mosaïque de manière automatique. Fruit de la fusion en septembre 2000, de deux filiales de Ynna Holding (Gros Cérame et Super Cérame), l’entreprise est engagée dans une politique de croissance continue axée sur l’écoute du client, la gestion de la qualité de ses produits et leur adaptation aux besoins de sa clientèle.
Avec une part de marché de plus de 40%, les unités de Super Cérame, implantées à Casablanca et à Kénitra, certifiées ISO 9001 version 2000, exportent également leur production vers l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique.

DIMATIT :
C’est une société qui a fait de l’innovation un axe majeur de développement. Proposant une gamme très diversifiée de produits (tuyaux PVC pour les amenées d’eau, menuiseries PVC, compteurs d’eau, robinets, films agricoles, gaines de câbles électriques, toitures….), Dimatit est le fournisseur majeur de secteurs stratégiques tels que l’Agriculture, le Bâtiment, l’Hydraulique et le Génie Civil.
Entreprise innovante, disposant d’une gamme de grande qualité, adaptée aux exigences de ses différents publics, Dimatit est une entreprise citoyenne au service du développement économique et social du Royaume que ce soit en milieu urbain ou rural.

GPC :
C’est le spécialiste de l’emballage en carton ondulé par excellence. Initialement créé pour approvisionner les différentes sociétés de Ynna Holding, GPC s’est très vite hissé au rang de leader du secteur grâce à la qualité de ses produits et services.
Crée en 1993 avec une première usine de production à Kénitra, GPC, principal fournisseur des sociétés industrielles et agricoles, mise sur la proximité de ses usines pour mieux servir ses clients. C’est ainsi que fut inaugurée en avril 2003, une deuxième unité à Agadir, tandis qu’une troisième unité a vu le jour à Mohammedia en 2005.
Dans le même souci de proximité et de réactivité, l’entreprise dispose de plusieurs dépôts de montage et de distribution à Casablanca, Agadir, Larache, Berkane et prochainement à Marrakech.

SCIF :
(La Société Chérifienne d’Industrie Ferroviaire) est passée dans le giron de Ynna Holding en 2005. Aujourd’hui dirigée par M. Mohamed Laraki, conseiller du président Miloud CHAABI, SCIF est connue principalement pour ses fameux wagons de l’ONCF. Actuellement, SCIF fait l’objet d’un vaste programme de développement par Ynna Holding.

Aujourd’hui, Ynna Holding affiche une bonne santé financière et des programmes de développement de haut niveau. Actuellement, le nombre total de ses collaborateurs dépasse les 15 000 salariés et il est prévu que son chiffre d’affaires consolidé de franchisse la barre des 10 milliards de dirhams en 2007.

YNNA Holding



Télécharger le Communiqué de Presse

"Les artistes en herbe" de la colonie2006 du Groupe Chaâbi
22-09-2006

    

22-09-2006

Colonie de vacances : les artistes en herbe, du 16 au 29 Août 2006. Depuis plusieurs années, le groupe Chaâbi, organise des colonies de vacances au profit des enfants de ses collaborateurs, âgés de 8 à12ans. Le succès est tel que le nombre de demandes dépasse toujours les disponibilités, outre le désir maintes fois exprimé par des participants à une édition, d’avoir la chance de renouveler l’expérience, tant qu’ils appartiennent à la tranche d’âge qui le leur permet. L’édition 2006, organisée au centre Moulay Rachid de la jeunesse à Bouznika, a été exceptionnelle à plus d’un titre :

• Qualité de prestations du centre d’estivage : hébergement, alimentation et équipements de loisirs(terrains de sport, piscine, salles d’animation)

• Qualité de l’encadrement : équipe pluridisciplinaire de 25 personnes, ayant permis aux enfants d’enrichir leur connaissances, de pratiquer plusieurs activités nouvelles pour eux, et d’expérimenter la vie en groupe, dans un cadre autre que celui de l’école.

• Participation aux activités du centre d’estivage avec d’autres groupes, notamment des délégations étrangères.(Egypte,Sénégal, Espagne)

• Présence d’une délégation ministérielle lors de la soirée de clôture de l’estivage 2006, où tous les groupes présents au centre, dont la colonie du groupe Chaâbi, ont participé au montage du spectacle, de facture professionnelle.

Se conformant au slogan de l’édition de cette année « les artistes en herbe », l’équipe d’encadrement s’est surpassée pour initier les enfants aux multiples facettes des arts de la scène : théâtre, musique, danses.

L’aspect ouverture sur les différentes cultures a été un des thèmes majeurs de cette édition ; les enfants ont pu s’initier à plusieurs danses de diverses origine : Break dancing Américain, Flamenco espagnol, folklore indou, et danses folkloriques de diverses régions du Maroc : Regada de l’oriental, musique Gnaoua, chorégraphies et chants populaires du Souss.

Les enfants se sont impliqués dans le montage de spectacles mettant en scène ces divers genres à trois occasions :
• Soirée culturelle de la colonie Ynna..
• Soirée de clôture de la colonie Ynna.
• Soirée de clôture de la saison d’estivage 2006 du centre Moulay Rachid à Bouznika.

Le volet sport et animation a été riche en activités diversifiées. Les enfants ont suivi des séances de découverte des sports aquatiques (canoe kayak, natation etc..), et le tournoi de football prévu a eu un franc succès auprès des « petits compétiteurs ».

Pour l’animation, la nouveauté de cette édition a été l’organisation de compétitions de type « Jeux sans frontières » mobilisant les équipements adéquats,dont le « Baby foot géant ». D’autres jeux éducatifs inspirés du mouvement scout., faisant appel à l’esprit d’équipe,aux valeurs de la compétition loyale et mettant au devant la soif de connaissance ont suscité l’intérêt des enfants et leur appréciation.

Le divertissement a eu sa place par l’organisation d’un spectacle de « Magie » et plusieurs récitals des éducateurs de l’équipe d’encadrement. On note également la participation d’un enfant dans cet effort par l’interprétation au piano de morceaux choisis de musique classique. On ne peut que se féliciter de l’existence d’une telle manifestation. Le comité d’organisation n’hésite pas à mobiliser tous les moyens pour que chaque édition soit meilleure que les précédentes. Vivement l’édition 2007.

Télécharger le Communiqué de Presse

Ynna Holding lance son quatrieme aswak assalam...
17-08-2006

    

17-08-2006

Le projet a nécessité un investissement de 150 millions de DH, pour 200 emplois directs. Le concept ayant fait le succès de la chaîne est resté intact. A la méthodologie linéaire propre à ce secteur, le groupe Chaâbi préfère l’originalité. Le positionnement est calé sur le mode de vie de la famille marocaine. «Il s’agit là de notre valeur ajoutée, à savoir notre marocanité, que nous mettons bien en valeur», précise-t-on du côté du groupe.

Une des manifestations de ce label est l’interdiction formelle de tout commerce ou vente d’alcool. Un principe retenu aussi bien pour la grande distribution que dans les établissements hôteliers du groupe. Et il fait recette. Bien que la vente d’alcool constitue une part considérable du chiffre d’affaires des autres grandes surfaces, c’est cette même interdiction qui attire les familles conservatrices vers Aswak Assalam, dont le premier hypermarché a vu le jour en 1998 et qui constitue la première expérience de Ynna holding dans les métiers de service.

Autre caractéristique, Aswak Assalam se veut plus qu’un simple centre espace de vente. Il est conçu comme un «centre de vie» où l’offre commerciale et l’animation vont de paire. L’enseigne dispose ainsi d’aires de jeux, de restaurants et même d’un café-théâtre. Il s’agit également de la première grande surface à avoir proposé le crédit gratuit sur 18 mois, de quoi fidéliser une clientèle qui résiste aux crédits avec intérêt, pour des raisons religieuses comme économiques.

Le groupe ne compte pas s’arrêter là. Il prévoit la création d’un centre commercial en moyenne par année. A court terme une dizaine de projets sont prévus à travers les différentes régions du Maroc. Pour cela, une convention a été signée avec l’Etat et une autre avec l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des carrières (Anapec). Ceci, dans un créneau porteur, représentent actuellement un peu moins de 10% du commerce de détail contre seulement 3% en 1999. Aswak Assalam évolue dans un secteur à la fois jeune et prometteur mais aussi compétitif.

Le Maroc ne compte que 200 magasins dont la surface dépasse 300 m2 et 17 hypermarchés (surface supérieure à 2 500 m2), dont 6 cash & carry. Pour l’heure, environ 60% du grand commerce est concentré sur l’axe Rabat-Casablanca.

Deux groupes se sont longtemps partagés le marché: Marjane et l’ex-Makro. Depuis, d’autres acteurs ont pénétré le marché, notamment des supermarchés qui s’implantent de plus en plus dans les milieux urbains. Marjane Holding (Filiale ONA) occupe toujours la tête du classement avec 10 hypermarchés et un chiffre d’affaires de plus de 4 milliards de DH en 2004, soit une croissance de 28% par rapport à 2003. Cette hausse est notamment le fruit de la multiplication des magasins sur l’ensemble du territoire national.

La seconde place est occupée par Metro Maroc qui a réalisé un chiffre d’affaires de 2,6 milliards DH la même année. Le groupe dispose de 6 cash & carry et emploie 1200 personnes. Acima se place en 3e place avec un chiffre d’affaires 2004 de 971 Millions DH. Hyper SA (412 millions de DH en 2004) vient en quatrième lieu. Le groupe dispose de 11 supers Label’Vie et de 7 centres commerciaux.

Télécharger le Communiqué de Presse

Après le sucre, le groupe Chaâbi s’introduit dans un nouveau secteur: la sidérurgie
04-08-2006

    

04-08-2006

• 200 millions de DH pour une production de 350.000 tonnes par an

• La logique d’intégration comme mode d’organisation

Le groupe Chaâbi fait son entrée dans la sidérurgie. Ceci, à travers la création récente d’Ynna Steel S.A, filiale du holding du même nom. Dotée d’un capital de 200 millions de DH, cette entité ambitionne de devenir un acteur majeur dans un secteur jugé prometteur. La société, dont le premier conseil d’administration s’est tenu le 17 juillet dernier, est présidée par Miloud Chaâbi. Elle a son siège à Casablanca. Ynna Steel démarrera son activité avec une capacité de production de 350.000 tonnes par an de ronds à béton et fil machine, apprend-on du côté du groupe.

Pour cela, l’entreprise entend ratisser large. Ses activités regrouperont l’étude, la réalisation, l’exploitation et la transformation de produits ferreux et non ferreux. Elle aura également pour rôle la gestion directe ou indirecte de tout projet sidérurgique et de fonderie (aciérie et laminoir). Ceci, au même titre que la commercialisation de tout produit sidérurgique, de fonderie et de leurs dérivés. L’exploitation de mines et de carrières en relation avec l’objet de la société n’est pas exclue. On l’aura compris, la logique prévalant chez Ynna Steel est celle de l’intégration. Pour un analyste du secteur, le boom enregistré en matière de constructions tous azimuts que connaît le Maroc justifie largement une telle option. Il s’agit d’une locomotive qui constitue une garantie de rentabilité.

Ynna Steel ne compte pas s’arrêter là. Elle interviendra également dans la prise de participation «sous quelque forme que ce soit» dans toute société ou entreprise opérant dans le secteur comme dans l’exploitation de tout brevet, licence, procédé de fabrication et marque en relation avec son activité. Le groupe Chaâbi fait son entrée dans la sidérurgie alors que le secteur fait actuellement l’objet d’une vaste tendance à la concentration. Les responsables du holding disent avoir les réponses appropriées (voir entretien page 3). Pour un opérateur du secteur, Il faut se garder de raisonner systématiquement en fonction de la conjoncture internationale. «Si tout opérateur agissait ainsi avant de se lancer, il n’y aurait eu aucune industrie au Maroc. Il ne faut pas avoir ce type de complexe et décidément, le groupe Chaâbi est immunisé contre de telles idées», témoigne-t-il. La création d’Ynna Steel s’inscrit dans une démarche de développement des activités du groupe Chaâbi. Celui-ci vient de faire son entrée dans le secteur sucrier à travers la création de la Compagnie marocaine de sucre, dotée d’un capital de 400 millions de DH. Le groupe vient également de racheter la Sifap, riche d’une production en papier de l’ordre de 14.000 tonnes par année. Le holding lorgne également le secteur de la pneumatique. Il a formulé une offre pour la reprise de l’ensemble des actifs de General Tire. Il s’agit de l’offre la plus élevée faite à ce jour pour cette société en liquidation.

_________________________

Un groupe tout-terrain

Le Holding Ynna SA est présent dans plusieurs autres secteurs. Ceux-ci sont centrés autour de trois pôles. Le premier est les BTP, à travers une société de promotion immobilière (Chaâbi Liliskane) et une autre dédiée au génie civile (Travaux Maroc). Le deuxième est l’industrie. Le groupe est présent dans le secteur des batteries de démarrage et d’énergie (Electra), les câbles téléphoniques et électriques (Afrique Câbles), l’hydraulique (Dimatit), la céramique (Super Cérame), le papier et carton (GPC) et dans la pétrochimie (SNEP). Troisième secteur, le tertiaire. Il est centré sur l’hôtellerie (la chaîne Ryad Mogador) et sur la grande distribution (Aswak Asalam).

____________________________________________

• Accompagner la forte consommation d’acier

• La recherche de nouveaux marchés en perspective


Rachid Hitmi est administrateur- directeur général au sein du groupe Chaâbi. Pour lui, Ynna Steel s’inscrit dans la continuité des projets d’expansion du holding. Sa création se justifie par la forte demande du marché, notamment dans le secteur de la construction.

• L’Economiste: Quel est l’objectif de la création d’ Ynna Steel?

- Rachid Hitmi : L’industrie sidérurgique marocaine est indubitablement amenée à se développer, étant donné les besoins croissants en acier dans des secteurs comme le bâtiment, l’infrastructure, l’équipement... Notre groupe poursuit une ambition stratégique large et cohérente axée autour du développement. Ynna Steel s’inscrit dans la continuité de ses projets d’expansion. Autrement dit, c’est une entreprise qui a été créée dans un premier temps pour accompagner le développement de la consommation d’acier dans notre pays en fournissant des solutions adaptées aux différents secteurs en croissance.

• Quelles sont vos ambitions en termes de production ? Qu’en est-il de l’export?

- Nous comptons démarrer notre activité dans quinze mois avec une capacité de production de 350.000 tonnes par an de ronds à béton et fil machine, en aspirant continuellement à l’amélioration de nos performances. Nous avons comme objectif de doubler ce volume à moyen terme. Dans notre démarche, nous n’omettons pas l’éventualité de développement à l’export et la conquête de nouveaux marchés.

• La tendance au niveau international est à la fusion des plus grands opérateurs dans ce secteur. Votre nouvelle société, ne risque-t-elle pas de faire face à un problème de taille au niveau mondial?

- Le marché mondial de la sidérurgie, malgré les regroupements opérés, reste très fortement concurrentiel. Ynna Steel a naturellement considéré cet aspect. Cependant, la qualité des produits que nous offrons, des services et des standards internationaux qui font la réputation de notre groupe nous concèdent une certaine légitimité sur ce marché.

A cela s’ajoutent la recherche continue pour épouser tous types de besoins et la notion de durabilité, fil conducteur de nos perspectives de développement. Quoi qu’il en soit, notre vision n’est pas figée. L’avènement, demain, d’une nouvelle donne liée à la pression concurrentielle que suscite la compétition mondiale, nous fera sans aucun doute envisager une reconfiguration de notre démarche.

Télécharger le Communiqué de Presse

Plus de 4 milliards de dirhams dans le tourisme et l’immobilier au Nord
21-07-2006

    

21-07-2006

De par leur importance, les projets du groupe Chaabi, financés en grande partie par des fonds propres, figurent en bonne place parmi les investissements prévus à Tanger. En tout, Miloud Chaabi consacrera 4,25 milliards de dirhams à ces projets à caractère immobilier et touristique.

Selon les estimations, 4500 emplois directs en résulteront. Ynna Holding qui entend se positionner en vue de Tanger Med et du futur développement économique de la région, réalisera notamment la «Montagne de Tanger», un ensemble résidentiel et touristique s’étendant sur 151 hectares. Situé sur un site naturel d’une rare splendeur, le détroit de Tanger en l’occurrence, cet ensemble résidentiel et touristique est composé d’un hôtel Palace, d’une capacité de 600 lits, d’un appart-hôtels de 120 unités et d’un complexe résidentiel de 96 villas riads.

Ce projet va créer plus de 800 emplois directs. En outre, le complexe sera doté d’une grande infrastructure d’animation, de loisirs et de bien-être: thalassothérapie, fitness et SPA, practice de golf, sports, héliport, administration et animations diverses.

Deuxième projet d’envergure, la Marina du littoral. Cet ensemble concentre plusieurs infrastructures hôtelières et touristiques autour d’une Marina, véritable port de plaisance: Trois hôtels d’un total de 900 lits, deux apparts-hôtels avec un total de 1200 lits, 2 250 résidences et appartements touristiques, une Médina, 11 restaurants, un centre commercial, un centre de remise en forme, un aquapark et des lieux d’animations et de sports. Totalisant 9 200 lits et englobant une plage dorée et une Marina de haut standing, le projet de «La Marina du Littoral» se distingue par une architecture collée à l’art ancestral marocain. C’est ainsi qu’une Médina, reconstitution parfaite de ce qu’étaient les anciennes médinas du nord, est prévue dans le projet. Elle permettra, en plus de l’attrait culturel et touristique, de préserver des métiers et des traditions en voie de disparition.

Situé sur l’avenue Moulay Ismail, le Tanger Tower Center, quant à lui, s’étend sur une superficie de 1,14 Ha et comprend deux Tours . La première Tour s’élève sur 25 étages et la seconde sur 15 étages. Les deux Tours sont entourées de plusieurs constructions allant de R+3 à R+7 et dotées d’une passerelle sur trois niveaux à partir du 2ème étage. Le groupe réalisera aussi le projet immobilier Fadlallah, soit un ensemble de 32 immeubles pour un total de 744 appartements. Plus qu’un simple projet immobilier, Fadlallah est un véritable complexe résidentiel aux standards internationaux en la matière. Jardins, parkings, animations et commerces sont prévus pour assurer les besoins et confort des futurs résidents.

A lui seul, l’investissement pour la réalisation de la Marina du littoral coûtera 1,4 milliard de dirhams contre 800 millions de dirhams pour la montagne de Tanger. L’enveloppe à débourser pour la construction de l’hôtel Médina Al Ghandouri s’élève à 150 millions de dirhams. Le double de ce dernier budget sera consacré à Tanger Tower Center. Côté immobilier, le complexe Fadlallah et ses 744 appartements mobiliseront 350 millions de dirhams.

La réalisation de ces différents programmes économiques s’accompagne aussi d’un investissement dans le social. Exemple, un projet de 60 millions de dirhams qui sera consacré à la construction d’une cité universitaire au profit des étudiants. D’autres réalisations à caractére social sont initiées par la Fondation Chaabi, organisation de développement à but non lucratif créée en 1965 avec pour principale vocation l’éducation et la solidarité.



Télécharger le Communiqué de Presse

Essaouira : Des internats pour encourager à la scolarisation
27-01-2006

    

27-01-2006

Pour dire l’importance accordée à ces projets sociaux, le document a été paraphé par Habib El Malki, ministre de l’Education nationale et Miloud Chaabi, président de la fondation du même nom.

Les maisons seront construites à Bizdad, Aît Daoud, Sidi Al Aroussi, Had Dra et Imintlit. « Ces structures étudiées pour héberger dans les 1.000 élèves nécessiteront quelque 15 millions de DH pour leur construction et équipement », explique M. Miloud Chaabi.

La fondation prend aussi en charge les équipements nécessaires et la gestion administrative et financière des maisons. A noter que Chaabi a déjà permis la création de 8 autres Dar Talib. Des élèves issus de familles défavorisées sont heureux d’y trouver gîte et ouvert.


« L’éducation et formation sont une péréquation primordiale pour le développement humain. Et dans les milieux ruraux, les infrastructures d’accueil permettent de faire régresser le phénomène des abandons scolaires », ajout le président de la fondation.

Car en dépit des moyens financiers et logistiques de l’Etat, « le ministère a besoin de partenaires sociaux pour réussir ses interventions », indique pour sa part Habib El Malki. Et de confier que grâce à la fondation Chaâbi , l’Ecole Supérieure de Technologie (EST) est devenue opérationnelle depuis un an alors que l’institut était à l’abandon depuis plus de 20 ans.

En savoir plus, télécharger l’article de presse.



Télécharger le Communiqué de Presse

Exclusif Le groupe marocain Ynna de Miloud Chaâbi fera son entrée en bourse dans le courant du premier semestre
02-01-2006

    

02-01-2006

La décision est prise, reste maintenant à entreprendre les démarches précédant cette opération stratégique. « Celles-ci sont en cours », assure t-on auprès du groupe. Le holding comprend aujourd’hui trois pôles d’activités : BTP, Promotion Immobilière et Industrie. Et ce n’est pas tout. Le groupe compte renforcer sa contribution dans le développement de l’éducation .

Le groupe y est déjà présent à travers la fondation Miloud Chaâbi, qui célèbre cette année ses 40 ans d’existence. Dix cités universitaires d’une capacité d’accueil de 1000 lits verront prochainement le jour dans plusieurs villes du maroc. Ynna Holding compte déjà à son actif une cité à Kénitra.

A cela s’ajoute les Dar Attalib destinés aux étudiants issus du monde rural et des bourses d’études qu’octroie le groupe aux étudiants nécessiteux .

Télécharger le Communiqué de Presse